Si vous buvez du bon vin, c’est grâce au tonnelier. C’est lui qui fabrique le tonneau de qualité pour faire vieillir l’alcool. Comme la France est un grand producteur de vin, elle possède une longue tradition artisanale dans le processus de fabrication des tonneaux. Le métier de tonnelier nécessite un savoir-faire technique et une grande précision. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette profession.

Un métier pour les passionnés

Pour fabriquer un tonneau, le tonnelier choisit le bois le plus noble comme le bois de chênes centenaires. La qualité du bois a un impact sur les arômes des vins. Ces chênes permettent d’obtenir  les merrains. Ces pièces de bois sont séchées à l’air libre durant des années pour les rendre robustes et résistantes à la chauffe au feu. Elles sont ensuite taillées selon la longueur du tonneau. Le merrain est ensuite converti en douelle pour former le tonneau. Les phases suivantes de construction sont le jointage, la mise en rose, le cintrage, la chauffe, la pose des fonds, le cerclage et la finition. L’obtention d’un fût à la fin est le fruit du travail d’un passionné.

 

Les qualités exigées

Pour exercer le métier de tonnelier, il faut être patient. Le temps joue un rôle important dans le processus de séchage et de vieillissement des merrains qui durent des années. Il faut aussi deux heures pour chauffer. Travaillant avec les vignerons et les œnologues, le tonnelier est l’un des acteurs principaux dans l’élaboration d’un bon vin. Il ne doit pas commettre d’erreurs et doit être précis et minutieux dans son travail. Le tonnelier doit être capable par exemple de détecter les fuites, de vérifier les douelles et la température idéale lors de la phase de chauffe.

Où apprendre le métier de tonnelier ?

Si vous voulez devenir tonnelier, il faut tout d’abord suivre une formation. Le CDFA Agricole de la Gironde vous dispense des cours permettant de maîtriser les techniques indispensables dans l’élaboration de tonneaux, barriques et fûts. La formation d’une durée de 2 ans est sanctionnée par un diplôme de CAP Tonnellerie. A l’issue de celle-ci, vous devrez être apte à fabriquer et réparer les tonneaux en bois. Vous y apprendrez le façonnage, le montage, la chauffe, la finition, le contrôle qualité, la détection des anomalies et le changement des pièces défectueuses.

 

Deco-Fun | languesenfete.fr | Innocom