Le papier d’Arménie a été inventé en 1885. Cette trouvaille a de multiples vertus et est toujours aussi fortement appréciée. Ce produit écologique se démarque des autres parfums d’intérieur qui sont néfastes pour la santé. Ces derniers diffusent également des substances polluantes dans l’atmosphère.

Un peu d’histoire

Le benjoin servait aux Arméniens à désinfecter leurs foyers. Par la suite, le chimiste Auguste Ponsot y a voyagé vers le XIXe siècle et rapporté ce produit en France. Ainsi, les habitants de l’Hexagone ont pu profiter de cette merveille. Par ailleurs, un pharmacien, dénommé Henri Rivier, a dissous son composant principal dans de l’alcool. Il a ainsi découvert une tout autre odeur. De l’effluve y a été ajouté afin de rendre le parfum plus durable. Le résultat est versé sur le papier buvard…

Quelques mots sur l’utilisation

Utiliser du papier d’Arménie demeure fort simple. Il suffit de détacher une lamelle puis de la plier. Ce petit bout est mis sur un support résistant à la chaleur. Il ne doit pas brûler mais rester incandescente. Par la suite, le benjoin dégagera tout son parfum. Ce produit est également disponible sous forme de bougie, formant une décoration originale. La mèche doit toujours être droite et bien centrée. A la fin de chaque usage, veillez à en laisser un demi-centimètre !

Les bienfaits du papier d’Arménie

Le papier d’Arménie est tout à fait un produit écologique. Son parfum n’a aucun effet négatif sur l’environnement. Il importe de rappeler que l’air pollué peut entraîner le cancer, la stérilité, les dégénérescences neurologiques ou les malformations. La pollution intérieure peut provenir des meubles, de la maçonnerie ou des objets décoratifs. Dans tous ces cas, le papier d’Arménie constitue une alternative avantageuse : il purifie l’air et remplit toute la maison de son léger parfum. Il a également des vertus antiseptiques et cicatrisantes.

Le guide sympa | Free Landz | www.11bis.fr