L’amour du vin est une passion que beaucoup de gens partagent, d’autres en font même leur gagne-pain en devenant œnologues, ceux qui ont la science du vin. La fabrication du vin demande de la pratique et un palais des plus fins. Être œnologue n’est donc pas un métier donné à tout le monde. Pour en devenir un expert du vin, il faut passer par des études approfondies, car il ne s’agit pas uniquement de goûter le breuvage, mais aussi d’en améliorer sa qualité. 

Définition générale du métier d’Œnologue

Devenir œnologue signifie devenir expert en production de vin de qualité. Cependant, sa principale tâche concerne surtout la vinification. Son rôle dans un vignoble est de surveiller les fermentations en cave, le traitement des vins et leur conditionnement. Grâce à ses connaissances scientifiques, juridiques et techniques, il assure et accompagne les cavistes dans l’élaboration du breuvage à base de raisins, ainsi que les produits qui en dérivent. L’œnologue ne se contente pas de goûter le vin, il réalise également à trouver de meilleurs procédés visant à améliorer les cépages. 

Quelles sont les qualifications requises pour devenir œnologue ? 

En qualité de conseiller pour les viticulteurs, l’œnologue doit justifier d’un diplôme national de niveau bac +5 en œnologie. Dans son métier, il n’a pas le droit à l’erreur, car le résultat de toute une cave dépend de son palais affiné et aiguisé. Du choix des cépages à la plantation des vignes, toute passe par ce personnage important du vignoble. En fin connaisseur, cet expert s’engage à déguster et à juger la qualité des vins produits et participe à la commercialisation de chaque bouteille à l’étranger. Ce métier de prestige peut être exercé dans les laboratoires, les coopératives, les exploitations viticoles, l’enseignement et la recherche.

Le salaire d’un œnologue

Un œnologue qui débute touche environ 2 000 € brut par mois, et 5 000 € s’il est confirmé et reconnu. Cependant, cette grille salariale peut varier en fonction de la région de production et bien sûr de l’expérience acquise. Un œnologue ayant réussi dans la création d’un grand cru peut être surclassé et peut avoir un salaire majoré de 16 %. Il peut également monter en grade et devenir directeur technique ou de cave. Qu’il soit salarié ou indépendant, l’œnologue n’est pas vraiment soumis à des horaires précis. Son travail s’adapte au temps et aux besoins de la vigne. C’est surtout durant les vendanges et les mois qui suivent que ce travailleur artisan se voit déborder.

Ma boutique online | 123conso.net | Saveurs d'ici et d'ailleurs