Le tanneur est chargé de la tannerie ou des procédés concernant la préparation des peaux d’animaux afin de les transformer en cuir. Actuellement, ce professionnel assure un rôle prépondérant. Une grande partie des objets que nous utilisons au quotidien passent par les mains de cet artisan.

 

L’historique du métier

Le métier du tannage a déjà existé depuis la nuit des temps. Dès ses débuts, l’être humain a recouru aux services du tanneur afin d’avoir des vêtements ou un toit pour se loger. Les objets issus de la maroquinerie et présents dans notre quotidien sont en grand nombre. Au début, les peaux de zébus ont été fumées, puis séchées. Grâce au tannage, ces matières étaient rendues imputrescibles. Les principales techniques connues étaient celles des Égyptiens et des Chinois. Au cours du temps, les techniques ont évolué.

 

Les détails du métier

Au début du tannage, toutes les peaux, de différentes origines (ovine, bovine ou porcine) passent par la phase de nettoyage. Les poils, les peaux intérieures et les crasses sont enlevés. Les matériaux subissent le trempage dans le tanin : ce produit provenait autrefois de matériaux naturels, dont des essences d’arbres. Actuellement, les substances chimiques ont pris le relai. Les peaux sont mises dans des tonneaux ou foulons et passent de nouveau au lavage et sont séchées.

 

La formation à suivre

Pour être tanneur, il faut passer par certaines formations et avoir les diplômes requis. Dans ce secteur, les postes à occuper sont nombreux, allant de styliste à concepteur, en passant par l’ingénieur technicien. Les coloristes, les électrotechniciens, les corroyeurs font également partie de ce domaine. Le professionnel se doit de pratiquer en atelier afin de gagner en savoir-faire et en expériences. Les diplômes obtenus peuvent être le BEP, le CAP, le BAC, le BTS ou le Master.

 

Formation et emploi | 123conso.net | Blog d'informations animaux